ckseite leer. Blatt oben und unten beschnitten. Am oberen Rand Teile eines Wasserzeichens. \\Cc 2 Nr. 1142"> Mons. le duc de Roannez Roanez, Artus Gouffier, duc de (1627-1696) m'a dit que les eaux font des grands sauts quelques fois, ces endroits on a
mis des digues, et des pertuis. L'eau qui passe sur la digue ou plus tost degrez, et tombe par apres ne
cave point comme il est ais de juger. Mais celle qui passe le pertuis cave le fonds bien tost; cause de
la quantit et de la vitesse avec laquelle elle va raser la terre, au lieu que celle qui passe le
degrez ou cataracte ne tombe que sur une autre eau. Je croy que dans un tuyau l'eau de milieu ira plus
viste, la force de l'eau contre toute la digue sera celle de son poids, (la liquide ayant
le double de vistesse, a le quadruple de force, causeetainsiayant le triple de vistesse aura le
noncuple de force la raison par ce que le degrez de vistesse est augment, mais aussi en mme temps la
quantit de la matiere qui passe.[)] Les pertuis font que l'eau ne fait pas le saut trop rudement. Car
alors on a de la peine y faire remonter les bateaux. Si le pertuis est plus long, on gagnera de
toutes les manieres, le saut sera plus doux et la pente moindre. Il passera moins d'eau, et avec moins de
vistesse, les pertuis cause de la vistesse font perdre une grande quantit d'eau. Rigoles
dans des canaux de pierre bien unis, de 200 pas, proche ParisParis, comme BernyBerny-Rivire et dans autres maisons
de campagne propres faire des experiences en ces matieres.