[ 1]  Toutes ces Hypotheses estant presque refutées
[ 2]  déja par des experiences toutes faites, il reste
[ 3]  une seule, de celles dont je crois me
[ 4]  pouuoir éclaircir entierement, par des experiences
[ 5]  aisées;
que je n'oserois encor con–
[ 6] 
demner
à faire; qui m'oblige de balancer encor
[ 7]  avec une indifference indeterminée, jusqu'à
[ 8]  l'evenement de l'experience probatoire.
[ 9]  Elle me tomba dans l'esprit, en cherchant
[10]  quelque moyen, qui pourroit suppleoir icy, dans
[11]  le Recipient épuisé même, le defaut de
[12]  la pression de l'Atmosphere. Je conçois
[13]  donc un air rafiné, ou si vous voulez
[14] 
c'est à dire
matiere plus subtile que l'air
, dont
[15]  l'atmosphere
de l'air
est entrelassée: comme nous voyons
[16]  que les vapeurs sont entrelassées d'air. Cette
[17]  matiere quoyque peu grossiere, est pourtant pesante,
[18]  (parce qu'elle va sans comparaison
[19]  plus
en
haut que l'air,) et compose une essence
[20]  d'une autre atmosphere, outre celle
[21]  de l'air; à l'entour
de nostre terre
du globe de la terre
. Sa
[22]  subtilité va jusqu'à passer par les pores même
[23]  des solides, comme du verre,
[24]  pourveu qu'
elle soit forcée
on la force
.
Car sans cela elles les suspend, comme la placque inferieure, attachée à la superieure dans la vuide, par le poids d'une colomne de toute la hauteur de cette nouuelle Atmosphere, mais de la largeur de la placque. Par consequent la placque dans l'air libre est suspendüe par le poids de deux atmospheres, dans le vuide, par la pression de la nouuelle seulement.
Pour le passage
[25]  des liqueurs, il y a une difference tres considerable,
[26]  car si les liqueurs sont entrelassées d'air,
[27]  (comme une esponge enflée d'eau) ce fluide
[28]  subtil passe sans peine trouuant
l'air, qui
[29] 
luy donne
passage par l'air
, son domicile ordinaire,
[30]  dont elle n'est differente peut estre qu'en
[31]  finesse. Mais si les liqueurs en sont
[32]  purgées, elle se trouue arrestée tout
[33]  court. Les parties de la liqueur estant à present
[34]  plus serrées qu'il ne luy faut pour avoir passage.
D'où vient que les liqueurs purgées
sont suspendües non seulement par l'atmosphere,
hors du Recipient, sont suspendües d'une hauteur plus grande
que celle de l'atmosphere
que les autres non purgées
; et demeurent suspendües dans le Recipient épuisé, quand les autres tombent.
[35]  Jusqu'à ce qu'une bulle d'air, quoyque petite,
[36]  arrivant
à l'eau suspendüe par
à cette par–
[37] 
tie de la liqueur, qui est suspendüe par
[38]  la pression nouuelle,
et
la pesanteur de la liqueur
[39]  estant soûtenüe de celle de la nouuelle
[40]  colomne, pour sortir du combat, est bien
[41]  aisé de se servir de cet arbitre de leurs differents,
[42]  et oblige la bulle
d'air
de se repandre en
[43]  un moment, par toute la
matiere
liqueur
, pour faire
[44] 
place
passage
à ce fluide.       
[45]  Mais quoyque je n'ose pas encor prononcer
[46]  contre cette Hypothese, je n'y trouue pas
[47]  pourtant toute la satisfaction. Car
premierement


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.2
text replacement
deletion 1
insertion 1


back to index