[ 1]  Les raisons qu'on apporte pour la confirmation de de cette
[ 2]  hypothese sont sophistiques. Car le ressort
de l'air
agissant
[ 3]  contre un poids n'agit pas contre un rien<: et
[ 4] 
que la moindre bulle pourroit
qu'une petite portion d'air
[ 5] 
pourroit
remplir un grandissime espace, ne prouue
[ 6]  rien, puisqu'alors il ne trouueroit point de resistence.
[ 7]  Mais que la moindre bulle d'air soûtienne l'effort
[ 8]  de toute l'atmosphere, c'est un paralogisme
[ 9]  specieux mais sans solidité. Car une bulle donnée
[10]  estant égalle en forces à une autre toute semblable
[11]  ne peut pas égaler
en forces
toute l'atmosphere,
[12]  dont l'autre bulle est une partie; puisqu'égaler en forces
[13]  une partie d'un autre c'est estre moindre en forces.
[14]  Mais comment peut elle donc
soûtenir
combattre
l'effort
[15]  de toute l'atmosphere, avec des armes inégales?
[16]  Je responds: parce que l'atmosphere n'employe
[17]  pas toutes ses forces
pour cela ayant autant
[18] 
d'autres forces à employer contre au
contre elle ayant à employer autant d'autres
[19] 
forces ailleurs contre
[20]  une infinité d'autres bulles semblables.       
[21]  J'ay parlé à des autres, qui pretendent,
[22]  qu'il y a une je ne sçay quelle amour ou
[23]  congruence des particules des corps sensibles,
[24]  en sotre, qu'estant bien joints
[25]  sans que l'air se trouue entre deux, il ne se quittent
[26]  qu'avec peine. Le chancelier Bacon me semble
[27]  avoir eu à peu prês cette pensée, fondée sur
[28]  quelques autres apparences. Mais si cela
[29]  estoit, ils ne
suffriroient
permettroient
pas à une petite bulle
[30]  d'air de rompre leur contiguité et de se mettre
[31]  entre la liqueur et la superficie interieure de la
[32]  phiole. Il faut donc plustost
que la bulle d'air fasse
cesser l'effort,
[33]  de quelque autre force exterieure dont la liqueur purgée
[34]  est soûtenüe. Mais cette force doit
[35]  apparemment faire un effort plustost que l'avoir un mouuement effectif
, autrement elle ne soûtiendroit pas seulement la placque déja attachée
à la superieure
, mais elle l'eleveroit aussi, et l'y joindroit, quand elle se trouue un peu au dessous, comme dans la fig. 4.
       
[36] 
Pour moy s'il m'est permis, de dire ma pensée,
[37] 
quoyque toutes les experiences projettées ne soyent
[38] 
pas faites encor
Un de mes amis avoit cette
[39] 
pensée, que
la pesanteur
pese
[40] 
sur les placques dans le vuide même faisant entrer par les pores
[41] 
du verre, des ruisseaux
[42] 
d'un air subtil et rafiné. Mais
à
si cela
cela expliqueroit seulement le phenomene des placques, car si cette pression de l'atmosphere
[43] 
estoit veritable les liqueurs non purgées ne tomberoient
[44] 
pas dans le vuide, et une petite bulle d'air dont
[45] 
l'effort n'est point considerable, à l'égard
[46] 
de l'atmosphere, ne les détacheroit non plus.


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.2
text layer 2.2.1
text layer 2.2.2
text layer 2.2.3
text replacement
insertion 1
insertion 1.1


back to index