[ 1] 
Cependant on
On
examinera aussi,
si
le choc
[ 2] 
l'éclat qui se fait quand la liqueur se déacheou partage, peut venir,
d'où l'éclat puisse venir qui se fait quand la liqueur se détacheou partage,
la cause de l'éclat qui se fait quand la liqueur se détache
[ 3] 
ou partage,
et s'il y a de la difference
[ 4]  en cela, entre la liqueur purgée, et l'ordinaire,
[ 5]  et si deux placques se détachent avec éclat.       
[ 6]  Il y a une autre Hypothese, qui
[ 7]  attribue l'effect de la suspension dans le vuide
[ 8]  au ressort de ce peu d'air
[ 9]  qui reste dans le recipient. Car, (disent ils,) il est
[10]  vray que ce ressort est de peu de forces, quand
[11]  il agit contre un
autre
ressort,
air,
mais
il est vray aussi qu'
[12]  il est d'une force grandissime, et peut estre infinie,
[13]  quand il agit contre un rien; comme donc, le moment
[14]  que la liqueur ou la placque inferieure se détacheroit,
[15]  il se feroit un vuide, (au moins d'air ou d'autre
[16]  corps sensible)
au lieu qu'elle quitte
;
par consequent le moindre
air
sera capable
[17] 
de l'empecher
le pourra empecher.
Ils adjoustent que la moindre bulle
[18] 
d'air seroit capable de remplir un espace grandissime;
[19] 
et que le moindre bulle
soûtient
est capable en effect de
et soûtient en effect
Il s'ensuit que le moindre air le pourra empecher, estant capable d'ailleurs de remplir un grandissime espace, quand rien luy resiste: et soûtenant déja en effect par son ressort
l'effort de toute
[20]  l'atmosphere, qui le presse.
Car il est constant qu'une petite bulle d'air ordinaire ne peut estre pressée d'avantage par tout le reste de la Masse d'air, autrement
elle l'auroit déja fait
ce seroit déja fait
.
Par consequent si
[21]  dans la fig. 5. l'espace BD estoit vuide d'air
[22]  ou d'autre corps sensible, le peu d'air AC seroit
[23]  capable, (si nous le croyons,
sur leur parole
) d'elever le poidsD jusqu'à B
[24]  de quelque grandeur que ce poids puisse estre.
[25]  Mais voila comme je crois pouuoir demonstrer le contraire:
[26]  Soit le Tuyau AA plein d'air uniforme AB, et AC; et puis
[27]  l'air AC soit pressé par le poidsD dans
[28]  l'espace DB
qui est la
moitié de l'espace AC perdant
[29]  la moitié de son volume. Il est manifeste que
[30]  le poids D avec l'air BA qui occupe à present
[31]  un espace plus grand DB fait la même chose
contre l'air
AC, à present
en DC
[32]  que feroit l'air qui est en DB s'il estoit
[33]  aussi condensé que l'air en DC c'est à dire s'il le
[34]  contraindroit ou retiendroit en DC à cause de leur
[35]  uniformité.
Ergo
Donc
le poids D
+ l'air BA = l'air en
[36] 
DB
(+) plus la force de l'air BA en DB (=) égaleroit la force de l'air AB en DB
[37]  si sa condensation
est
seroit supposée
égalle à celle de l'air
en
[38] 
DC
AC en DC.
Or l'air BA en DB égalle (=) l'air AC en DC
[39]  mais
BD
le volume de l'air BA, en DB est
[40]  à DC volume de l'air AC en DC, comme 3. à 1.
[41]  Donc la condensation de l'air
[42]  AC en DC est triplé de l'air BA en DB. Par consequent
[43]  si l'air BA en DB doit estre d'une consistence
[44]  égale à l'air AC en DC il faut qu'il soit triplé.
[45]  Par consequent le poids
D
+
l'air BA en DB = l'air AB en DB
mais triplé = l'air AC en DC
la force de l'air BA en DB = la force de l'air AB en DB mais triplé = la force de l'air AC en DC.
[46]  Donc le poids D égale deux tiers de la force de l'air
[47]  AC en DC. Donc la force de l'air AC en DC
[48]  et par consequent si l'on augmente le poids D de sa moitié,
[49]  il soûtiendra le ressort de l'air AC en DC quoyque l'air en BD
[50]  n'y contribue rien, et quoyque l'espace BD soit vuide.


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 1.1
text layer 1.2
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.1.1
text layer 2.1.2
text layer 2.2
text layer 3
text replacement
insertion 1
insertion 1.1


back to index