[ 1]  de cette nature, qui heurtent les superficies interieures
[ 2]  des corps joincts,
comme gik
et qu'on pourroit
[ 3]  appeller separatifs sont tous compensez par des autres
[ 4]  coups unitifs, qui frappent en même temps en contre-sens
[ 5]  la superficie exterieure du même corps, au même
[ 6]  endroit, comme le coup gik est compensé ou
[ 7]  détruit par le coup qp et que par consequent
[ 8]  tous deux, les separatifs aussi bien que les unitifs
[ 9]  sont sans effect, estant separatifs d'un costé,
[10]  et unitifs de l'autre opposé. Mais qu'il y
[11]  a d'autres coups, unitifs de deux costez, contre
[12]  les deux superficies exterieures à un même endroit,
[13]  qui ne sont pas compensez, et qui sont capables
[14]  tous seuls de conserver l'union.        Car il y a
[15]  trois cas possibles; tantost un pore d'un corps estant
[16]  joinct contre un pore de l'autre corps, comme m contre n
[17]  ou les coups sont indifferents, c'est à dire ny unitifs
[18]  ny separatifs; tantost un pore estant joinct contre
[19]  une partie solide, comme i contre k
[20]  ou l'un coup du costé du pore est separatif, l'autre
[21]  du costé de la partie solide est unitif, détruisant
[22]  mutuellement l'effect l'un de l'autre; tantost
[23]  une partie solide estant joincte contre une partie solide,
[24]  comme r contre s ou les coups de deux costez
[25]  tr et us sont unitifs, et par consequent ny compensez
[26]  ny détruits par des autres separatifs. Voila
[27] 
l'essence
ce qu'on
auroit pû dire de plus specieux
[28]  pour le maintien de cette Hypothese: On pourroit
[29]  bien repartir, que le corps
ou pore est tousjours joinct
[30] 
à pore
ou partie solide est tousjours joincte
[31] 
à pore, et jamais à partie
solide,
[32]  seroient sans union, item que deux corps bien joincts
[33]  ou solide est joint à solide, changeroient aisément
[34]  de connexion, et perdroient tout à fait, ou deminueroient
[35]  leur union, en glissant un peu l'un sur l'autre, parce qu'il
[36]  pourroit arriver, que solide vinst à tomber
tousjours
partout
[37]  ou pour la pluspart contre pore. Mais on
repliqueroit
[38] 
à cela avec justice
auroit aussi raison de
[39] 
repliquer
à cette repartie, que dans la pluspart
[40]  des corps
et peut estre dans tous les corps sensibles
il y a tant de solide joint contre
[41]  solide,
qu'on gagneroit rien, autant qu'il est sensible
et un tel mélange des pores et parties solides qu'on gagneroit rien de sensible
[42]  quoyqu'on feroit glisser l'un sur l'autre, parce qu'un
[43] 
des solides trouvant un solide
solide quittant
[44] 
un solide
pour un pore; un autre solide en échange
[45]  retrouvera pour un pore, un solide.       
[46]  Il faut donc d'autres recherches pour s'asseurer de
[47]  ce qu'on doit juger de cette Hypothese, par le moyen
[48]  des experiences plus particulieres. Et premierement, si
[49]  l'espece de la liqueur, dans laquelle on suspend les
corps joincts
purgez d'air,
comme
[50]  deux placques, ou le tuyau avec le mercure purgé,
[51]  ne change rien à la force de l'union, la pesanteur
[52]  de cette
force
liqueur
ambiente estant soubstraicte;
[53]  il y aura peu d'apparence, que l'union des corps joincts
[54]  vienne du mouuement interieur de la liqueur
[55]  ambiente; puisqu'il faut croire que la force de ce
[56]  mouuement change avec l'espece de la liqueur, tant


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 2
text replacement
deletion 1
insertion 1
insertion 1.1


back to index