[ 1]  Recherche de la Raison de ces phenomenes,
[ 2]  avec des Experiences projettées pour
[ 3]  s'en éclaircir d'avantage; et une
[ 4]  Hypothese Nouuelle.       
[ 5] 
(1)
Touchant l'union de deux placques bien
[ 6]  polies il est important de chercher
la moindre
[ 7] 
force capable
les moindres forces
dont elle peut estre surmontée; dans
[ 8]  le vuide aussi bien que hors du vuide. Car quoyque
[ 9]  Mons. Guericke pretend de prouuer par un Calcul
[10]  fondé sur des experiences qu'il a faites, que
[11]  la force qui separe les placques dans l'air libre
[12] 
est
est un peu plus qu'
égale à la pesanteur de la colomne d'air:
[13]  les dernieres experiences pourtant semblent inferer
[14] 
le contraire.
que cette connexion n'est pas necessaire.
Car
Puisque
le Mercure purgé d'air, demeurant
[15]  suspendu
dans un Tuyau
d'une hauteur plus que
[16]  double de celle que la pression de l'atmosphere peut
[17]  soûtenir; il est à croire
par plus forte raison,
que la force necessaire
[18]  à separer les deux placques doivue aussi surpasser
[19]  de beaucoup celle de l'atmosphere:
La connexion
[20] 
parce que deux placques
Par ce
qu'au lieu qu'on purge
[21]  le Mercure, d'air, les placques en sont purgées
[22]  naturellement, estant corps solides, et
aussi
par
[23]  consequent moins capables de se plier, et de donner
[24]  passage à l'air. À moins qu'on ne dise, que
[25]  le Mercure se trouue attaché en plus d'endroits, et
[26]  non seulement en haut, mais aussi aux costez, à la
[27]  superficie interieure du tuyau
, au lieu
. Mais le même se pourroit dire, aussi du Mercure non purgé.
Quoyqu'
[28]  il en soit, s'il est veritable que les placques
[29]  ne se separent pas
aisement
dans le vuide même;
[30]  la
force
pression
de l'atmosphere ne reglera pas
, autant que nous
en
pouuons juger,
[31]  la force qui les joint, ny celle qui les separe. Du reste il est bon de se servir des placques
[32]  d'une largeur considerable,
de toutes
d'attacher
le
[33]  poids tantost au milieu, tantost aux costez de la
[34]  placque inferieure, d'employer matieres differentes,
de moûiller
quelques fois
leurs superficies interieures de liqueurs
purgées ou non purgées
,
[35]  d'essayer non seulement
quelle est
la force de l'union dans
[36]  le vuide, ou dans l'air, mais même dans des liqueurs
[37] 
differentes
de toutes sortes
, pour juger par la difference des poids necessaires
[38]  à la separation (la pesanteur de la liqueur estant
[39]  soubstraicte) si cette union vient d'un mouuement
[40]  invisible des liqueurs puisque il est à croire que
[41]  ce mouuement s'il y en a n'est pas tousjours d'une
[42]  même force dans des liqueurs differentes. Enfin
[43]  on observera si l'union estant surmontée les
[44]  placques se separent avec quelque son ou éclat.


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 2
text layer 3
text replacement
deletion 1
insertion 1
insertion 1.1
insertion 1.2


back to index