[ 1]  Mons. le duc de Roannez m'a dit que les eaux font des grands sauts quelques fois, à ces endroits on a
[ 2]  mis des digues, et des pertuis. L'eau qui passe sur la digue ou plus tost degrez, et tombe par apres ne
[ 3]  cave point comme il est aisé de juger. Mais celle qui passe le pertuis cave le fonds bien tost; à cause de
[ 4]  la quantité et de la vitesse avec laquelle elle va raser la terre, au lieu que celle qui passe le
[ 5]  degrez ou cataracte ne tombe que sur une autre eau. Je croy que dans un tuyau l'eau de milieu ira plus
[ 6]  viste, la force de l'eau contre toute la digue sera celle de son poids, (la liquide ayant
[ 7]  le double de vistesse, a le quadruple de force,
à cause
et
ainsi
ayant
le triple de vistesse aura le
[ 8]  noncuple de force la raison par ce que le degrez de vistesse est augmenté, mais aussi en même temps la
[ 9]  quantité de la matiere qui passe.[)] Les pertuis font que l'eau ne fait pas le saut trop rudement. Car
[10]  alors on a de la peine à y faire remonter les bateaux. Si le pertuis est plus long, on gagnera de
[11]  toutes les manieres, le saut sera plus doux et la pente moindre. Il passera moins d'eau, et avec moins de
[12]  vistesse, les pertuis à cause de la vistesse font perdre une grande quantité d'eau. Rigoles
[13]  dans des canaux de pierre bien unis, de 200 pas, proche Paris, comme à Berny et dans autres maisons
[14]  de campagne propres à faire des experiences en ces matieres.        


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.2
text replacement


back to index