[ 1]  employant assez toute la force de l'air
[ 2]  elle ne peut pas soustenir quelque chose d'avan–
[ 3]  tage; ainsi il faut que l'eau entre B. et CD.
[ 4]  soit entierement soûtenue par la force unitive,
[ 5]  sans que l'air du Recipient EE. y contribue
[ 6]  la moindre chose. Cela posé,
[ 7]  il s'ensuit, que pendant que la bulle
[ 8]  d'air monte entre A. et B. il n'arrive pas
[ 9]  plus de changement, que s'il n'y avoit point
[10]  du tout de bulle, ou si
la bulle
[11] 
l'eau
AB.
n'estoit point purgée, ou si elle
estoit
[12] 
soûtenüe d'un fond, ou si elle n'estoit
[13] 
pas purgée
, à cause que la force unitive, laquelle
[14]  seule peut-estre changée par la bulle d'air, n'y
[15]  contribue rien. Mais si tost que la bulle d'air
[16]  entre dans la region de cette eau qui est soûtenüe par la
[17]  force unitive du mouuement general: alors
[18]  il y a trois efforts l'un du mouuement
[19]  general à dilater la bulle (car c'est
[20] 
par oú il faut expliquer le ressort de l'air
oú il faut chercher l'explication du ressort de l'air
)
[21]  l'autre du mouuement general à empecher la
[22]  desunion des corps
sensibles
(car c'est là
par oú il faut expliquer l'attachement
oú il faut chercher l'explication de l'attachement
dans le vuide)
, la troisième
[23]  du mouuement general à pousser les corps
[24]  grossiers (comme l'eau) vers le centre du globe,
[25]  (car c'est là
par oú il faut expliquer
oú il faut chercher la raison de
la pesanteur)
[26]  l'effort
deuxieme
de la force unitive et
le troisième
de la pesanteur
com–
[27] 
battoient ensemble, sans conciliation
se combattoient
; mais
[28] 
il se
trouue
rencontre
un moyen de les concilier, ou
[29] 
de trouuer le milieu, par l'arrivée de la bulle
[30] 
la bulle estant arrivée,
8
phenomene 8.
[31] 
avec l'effort, qu'elle a de se dilater,
[32] 
car auparavant
qui est le premier
, elle nous
[33] 
donne le moyen de les concilier
. Car le deuxieme
(de la force unitive)
[34]  tache d'empecher la desunion des
[35]  corps sensibles, le troisiesme
(de la pesanteur)
tache
de procurer
d'effectuer
la
[36]  desunion de l'eau et du verre, et par consequent
[37]  pendant qu'il n'y a point de corps sensibles, que l'eau
[38]  et le verre, ils se combattront; mais si tost que
[39]  le troisiesme (du ressort de la bulle)
arrive
vient
[40] 
à s'exercer
, alors il se trouue un moyen d'empecher
[41]  la desunion des corps sensibles; selon l'effort troisième,
[42]  sans empecher la desunion de l'eau et du verre contre
[43]  l'effort deuxieme, parce que la bulle d'air
[44]  se mettant entre l'eau et le verre, leur desunion
[45]  se fait sans
une
desunion des corps sensibles. Et ainsi
[46]  la bulle d'air estant monté jusque à ce qu'elle touche
[47]  la superficie interieure du verre en B.
[48]  fend en un moment l'union du verre et de l'eau,
[49]  et s'elle dilate par la
[50]  superficie interieure de tout le matras, à cause
[51] 
que les deux
non seulement de son propre effort à se dilater mais aussi parce que les deux autres
efforts combattans sont bien aisés
[52]  de luy ouurir par tout le chemin pour
s'y
glisser
[53]  entre
les deux, et pour les concilier ensemble
deux corps, et pour se concilier ensemble ces deux efforts contraires
[54]  de sorte que l'effort du ressort de la bulle,et de la pesanteur de la liqueur obtiennent leur
[55]  effect, sans que la force unitive en souffre


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 1.1
text layer 1.2
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.2
text replacement
deletion 1
insertion 1
editor's change


back to index