[ 1] 
Object.
5.
6.
Si la pression unitive des corps
[ 2]  sensibles est plus forte, que la pression de l'atmo–
[ 3]  sphere, par le phenomene 7.
veu que
(puisque en cas de concours
[ 4]  le Mercure purgé est suspendu
dans l'air libre
jusques à 70 pouces,
outre le double de l'ordinaire
[ 5]  et l'ordinaire
restant
seulement jusques à 27 pouces),
[ 6] 
pourquoy n'exerce-t-il
pourquoy en cas de con
[ 7] 
et con
d'ou vient il, qu'il arrive pas
[ 8] 
le même, quand on
suspend un po
tache de
[ 9] 
desunir deux placques unies dans l'air libre,
[10] 
que le même n'arrive pas puisque l'air n'y peut pas arriver entre deux,
[11] 
il arrivera le même avec les deux
[12] 
et même
dans l'air libre,
et elles
[13]  ne seront pas seulement soûtenües de l'atmosphere,
[14]  mais aussi de l'Effort du Mouuement
[15]  general. Car comme le Mercure est purgé
[16]  de l'air par l'art, de même les deux placques en
[17]  sont purgées par la nature, n'y estant point
[18]  d'apparence, qu'il s'
engendre
en produise
entre deux.       
[19]  Il faut respondre à cette
[20]  objection en luy accordant tout ce qu'elle
[21]  pretend, sçavoir que les deux placques
[22]  dans l'air libre demeurent attachées
[23]  l'une à l'autre par l'union de ces deux efforts
[24]  ensemble: de l'air, et du mouuement general;
[25]  ou bien il faut dire, que l'union
[26]  de deux placques dans le vuide, a un autre
[27]  principe que la suspension
de la
[28] 
pur
: ce qui seroit
[29]  renoncer à nostre hypothese pour les deux
[30]  placques
ou trouver quelque raison de la difference
.
Mais il faut exa
C'est donc à
[31] 
l'experience
de determiner, par le calcul
[32]  des forces necessaires à la separation
[33]  de deux placques dans l'air libre, et dans
[34]  le vuide, si
[35]  la seule pression de l'atmosphere
[36]  suffit pour cet effect dans l'air libre.
[37]  Mais il faut considerer aussi, que si
[38]  nostre hypothese est refutée par l'experience,
[39]  alors toutes les autres, qui expliquent le
[40]  phenomene de la liqueur et de deux placques
[41]  par une même raison
seront refutées aussi,
ne seront
aussi
pas
[42] 
moins refutées
. Et que
s'ils
si leurs auteurs
viennent à trouver
[43]  des moyens pour se sauuer
; cet in–
[44] 
convenient,
leurs raisons,
et ils
leurs excuses nous serviront
[45]  de même.       
[46] 
Object. 6. Que la pression de l'atmosphere
[47] 
Comme par exemple,
si les experiences l'exigeroient,
on pourroit dire,
[48] 
que
de soy-même
la pression de l'atmosphere n'est
[49] 
pas moindre que l'effort
l'effort de l'atmosphere n'est pas moindre que celuy
du mouuement
[50]  general,
et qu'ils reviennet à peu pres au même
, et qu'en faisant l'experience
de la
dissolution
desunion
des
[51]  placques
dans l'air libre, il suffit d'en
[52] 
surmonter
une
un
un surmonte seulement la resistance
[53] 
de l'atmosphere, et qu'en faisant la même experience
[54] 
dans le vuide, un surmonte
seulement celle
la resistence
du Mouuement
[55]  general;
mais que
leurs forces
s'approchant, la raison de ces deux effects
[56] 
semble estre la même. Et que pour
et qu'en faisant la même experience
des placques
dans l'air
general
libre un surmonte seulement celle de l'Atmosphere l'air ne
laissant pas agir
suffrant pas, que
l'effort du mouuement general pour l'union
la force unitive
generalle
pousse les placques en même ligne comme luy, n'estant pas assez penetrable à la matiere subtile pour cet effect. Et ainsi


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 1.1
text layer 1.2
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.2
text layer 2.2.1
text layer 2.2.2
text layer 2.2.2.1
text layer 2.2.2.2
text layer 2.3
text layer 3
text layer 3.1
text layer 3.2
text layer 4
text layer 4.1
text layer 4.2
text layer 5
text layer 6
text layer 6.1
text layer 6.2
text replacement
deletion 1
insertion 1
editor's change


back to index