[ 1]  dans le Recipient bien qu'épuisé; de même le
[ 2]  Mercure purgé ne tombe pas dans l'air libre, quoyque il
[ 3]  soit plus pesant, et d'une hauteur plus grande,
[ 4]  qu'à l'ordinaire, sçavoir de 70 pouces et
(apparem–
[ 5] 
ment, quoyque on ne sçache pas encor les bornes de
[ 6] 
cette force suspendante) d'avantage; au lieu de 27.
apparemment, d'avantage au lieu de 27., quoyque on ne sçache pas encor les bornes de la force suspendante;
       
[ 7]  Phenom. 8. on a observé,
que
qu'il faut un choc plus fort
pour détacher la
[ 8]  liqueur purgée, suspendüe, ou laissée long temps en
[ 9]  repos,
à
un même endroit du Tuyau dans le Vuide.       
[10]  Phenomen. 9.
Le 1. et 2. Phenomene
La 1. et 2. experience
avoient fait
[11]  croire aux philosophes de nostre temps, que
ce phenomene de
deux
[12]  placques bien unies,
qui
ne se separent pas
aisement
, (si non
en
[13] 
faisant glisser l'une
quand l'une peut glisser
sur l'autre)
a aussi
provenoit seulement
de la
[14]  pression de l'air; mais à present on a éprouué,
[15]  contre toute leur attente, que
le même attachement
cela
[16]  se rencontre aussi dans le Vuide ou Recipient épuisé.       
[17]  Phenom. 10. Le même sentiment mis en avant par
[18]  Torricelli, auteur
du phenomene
en partie de l'experience
2me, et confirmé par
[19]  Mons. Pascal, passoit pour incontestable à l'égard
[20]  de tous les autres phenomenes, que les anciens attribuoient
[21]  à l'horreur du Vuide; et neantmoins celuy du
[22]  siphon
renversé
à jambes inegales de
à jambes inegales
reussit aussi dans le Vuide
[23]  et fit couler l'eau purgée d'un
vaisseau plein
[24] 
dans lequel la jambe la plus courte trempoit; le
[25] 
bout de la longue hors du vaisseau estant au dessous
[26] 
du niveau de l'eau dans le
vaisseau
vase
vase
[27] 
dans lequel la jambe la plus courte trempoit; le
[28] 
bout de la longue hors du vase estant au dessous
[29] 
du niveau de l'eau du vase
.       
[30]  Ces phenomenes méritent assurément d'estre
[31]  bien considerés; le 2me et 3me ayant
découuert
monstré
[32]  la pression de l'atmosphere, auparavant
[33]  inconnüe; et les autres nous menants à
[34]  la connoissance experimentelle d'une Matiere
[35]  ou au moins d'une action
[36]  ou pression toute nouuelle; et comme
[37]  dans un nouueau monde subtil, dont le
[38]  nostre grossier, est en quelque façon entrelassé partout.       
[39]  Outre que l'union des corps sensibles, et peut estre
[40]  particulierement celles des liqueurs gelées, avec
[41]  le vase, et dans leur parties,
semble
dependre
aussi dependre en quelque façon
vient aussi apparemment, en partie
[42]  de la raison
cachée
de nos phenomenes.       
[43]  Laquelle n'estant pas encor assez découuerte
[44]  ou établie, m'a convié à une recherche si importante:
[45]  j'ay consideré toutes les hypotheses qui sont parvenües,
[46]  à ma connoissance, j'ay
projetté
proposé
des experiences
[47]  à faire,
du destin
desquelles
semble le destin depend
nous pouuons le destin
de l'issüe desquelles semble dependre le destin
[48]  de ces hyotheses. Enfin j'ay produit ma pensée
[49] 
qui me semble
à l'a
laquelle
, si elle n'est pas
demonstrée
asseurée
;
[50]  est au moins à l'épreuue de ces écueils, qui peuuent
[51]  faire échoüer les autres,
et peut subsister, sans se mettre en compromis,
quelque puisse estre l'evenement
[52]  des experiences projettées.       


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 1.1
text layer 1.2
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.2
text layer 3
text replacement
deletion 1
insertion 1


back to index