[ 1] 
de raisonner de deux corps solides ou placques AB. et CD.
[ 2] 
ne se laisse pas appliquer
aux liqueurs suspendues;
[ 3]  dont nous avons mêmes des experiences manifestes.
[ 4]  Car deux placques estant jointes, quoyqu'
elles ayent
il y aye
[ 5]  des trous dans une ou dans toutes les deux,
[ 6]  ou quoyqu'on les perce, ne laissent pas de demeurer
[ 7]  jointes; mais
si
s'il y a
si
l'un de deux corps
[ 8]  joints est solide, comme un tuyau de verre, l'autre
[ 9]  liquide, comme la liqueur purgée suspendüe dans
[10]  le tuyau, et si l'on perce le haut du tuyau
[11]  tant soit peu, la liqueur tombe subitement,
[12]  la raison est, parce que la liqueur se plie et
[13]  donne passage à l'air, ou à la matiere pressante,
[14]  partout, ce que les placques roides ne peuuent
[15]  pas. Sans cela la petite bulle d'air née
[16]  dans la liqueur purgée suspendue, ne pourroit
[17]  pas s'insinuer entre
le
le verre est
la superficie
[18] 
interieure du verre
et la liqueur, malgré la pression unitive
[19]  si la facilité de la liqueur à se plier ne donneroit pas
[20]  passage
partout
apres la moindre ouuerture:
Et asseurement
[21]  toute la masse de l'Atmosphere n'estant pas
[22]  capable de s'insinuer entre deux placques roides.
[23]  Et il y a un dilemme manifeste, et ce me semble,
[24]  inevitable: Puisqu'il faut, ou que pour faire
[25]  tomber
le corps attaché
, la pression
[26]  interieure ou separatifve soit
[27]  au moins égale,
(en faisant le denombrement des coups)
en nombre des coups
[28]  à l'unitifve; ou que plustost, au moins à l'égard
[29]  de la liqueur suspendüe, il suffit que la matiere
[30]  pressante trouue entrée
de tous coste
partout,
[31] 
et presse de deux costez
. Si l'on soûtient le
[32]  premier generalement, il ne suffira pas, pour
[33]  faire tomber la liqueur, qu'on perce le haut
[34]  du tuyau, ou qu'une petite bulle
d'air
s'insinue,
[35]  dans laquelle
asseurement
les coups ou vagues
de la matiere
plus
subtile que l'air
ne peuuent
[36]  pas estre égalles
en nombre
à tous les autres
de la même matiere dans tout le Recipient
qui poussent
[37]  la liqueur vers le verre; Que si l'on avoue
[38]  la derniere partie du dilemme,
et qu'on
sans exiger
l'égalité
la compensation des coups
il ne faut
[39]  pas
avouer des
conceder qu'il y a des
pores
[40]  dans le verre, par lesquels la matiere pressante
[41]  puisse passer, car alors
on se
pour expliquer
[42] 
on seroit obligé
pour sauuer la suspension de la
[43]  liqueur, de recourir à la necessité de l'égalité
[44]  des coups, à laquelle on a dèja renoncé.
[45]  Enfin si l'on se veut servir de l'exemple de
[46]  la pression de l'atmosphere, pour expliquer comment
[47]  une petite bulle d'air fait tomber la liqueur,
[48]  la pression
estant de deux costez
devenant par la
commençant par la estre de deux costez
: il ne faut
[49]  pas desavouer le même exemple, en concedant
[50]  des pores pour le passage de la matiere pressante
[51]  sans qu'ils fassent tomber la liqueur
[52]  suspendüe. J'obmets de montrer icy, que ce
[53]  qu'on a dit selon la même hypothese, pourquoy
[54] 
la liqueur fait to
la bulle
ne
fait tomber la liqueur
qu'apres avoir passé les bornes
[55]  de la suspension de la même liqueur quand elle
[56]  sera tombée ne satisfait pas l'esprit.       


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 2
text layer 2.1
text layer 2.2
text layer 3
text replacement
deletion 1
insertion 1
insertion 1.1


back to index