[ 1]  se dilate, comme nous sçavons, qu'elle fait.
[ 2]  Et il ne suffit pas de dire que cette matiere sub–
[ 3]  tile, trouuant de la place dans la bulle frappe
[ 4]  ainsi la liqueur suspendüe, de deux costez, et
[ 5]  la repousse, autant qu'il l'a poussé vers
[ 6]  le verre.        Car sans insister sur ce que même
[ 7]  cette pression
empechera la generation de la
[ 8] 
Bulle, et sur tout qu'elle
ne suffrira pas, que
[ 9] 
la bulle
se place entre la liqueur suspendüe
[10]  et la surface interieure du verre; il faut
[11]  considerer, que le peu de coups du mouuement
[12]  en tous sens de la matiere subtile insinuée
[13]  dans une petite bulle ne peut pas égaler
[14]  ny détruire tous les autres que la liqueur
[15]  purgée recoit
de tous
du costé
de l'ouuerture
[16]  du tuyau par embas, par lesquels elle est
[17]  poussé de bas en haut, vers la superficie
[18]  interieure du verre.        On repondra peut estre,
[19]  qu'il suffit à la matiere subtile
pour faire tomber la liqueur suspendüe
, d'avoir
[20]  trouué un petit passage, pour la presser de deux
[21]  costez, comme nous voyons que le Mercure suspendu
[22]  dans le tuyau de Torricelli tombe, si l'on perce le
[23]  haut du tuyau avec une épingle, parce que l'air
[24]  le presse de deux costez. Mais il y a bien de
[25]  repliques à faire à cette response. Car premierement
[26]  je ne puis pas voir comment une bulle d'air
[27]  donne plus de passage à cette matiere subtile,
[28]  qu'elle n'avoit pas, et pourquoy la bulle d'air
[29]  en soit plus remplie que la liqueur
suspendüe
même.
[30]  A moins qu'on ne dise, que cette matiere subtile
[31]  est l'air même ou dans l'air seulement;
la matiere subtile ou plustost la force de l'air de la bulle égalent celle du reste de l'air dans le Recipient qui agit sur la liqueur suspendüe.
Ce
[32]  qui est mon sentiment en effect; sans employer autre
[33]  matiere subtile que l'air même, ny autre
[34]  mouuement ou plustost effort en tous sens,
[35]  que celuy du ressort de l'air
comme je l'expliqueray plus amplement par apres.
Mais il me
[36]  semble que ceux, qui se servent icy du mouuement
[37]  d'une matiere subtile en tous sens s'y prennent
[38]  d'un tout autre biais. Car voyant qu'on tire
[39]  de l'air du Recipient, ils supposent que necessairement
[40]  quelqu'autre matiere entre par les pores mêmes
[41]  du verre, pour remplir la place de l'air tiré,
[42]  à moins qu'on ne veuille avouer qu'il se fait
[43]  un vuide dans le Recipient. Et ils se fondent
[44]  sur cette maxime approuuée de des Cartes;
[45]  aussi bien que de Gassendi


all layers on
all layers off
last version
text layer 1
text layer 2
text replacement
deletion 1
insertion 1


back to index